H Durville

LA FAMILLE DURVILLE


  Hector Durville succéda à la direction du Journal du Magnétisme fondé par le baron du Potet. 1889 : Congrès du Magnétisme. 1893 : Hector Durville fonde à Paris son Ecole pratique de Massage et de Magnétisme, 36, ave. Mozart, dont une filiale ouverte à Lyon fut dirigée par le thaumaturge Philippe. Il fonda également une société spirituelle initiatique, l'Ordre Eudiaque, dont la vocation était de magnifier la personne humaine dans ce qu'elle a de plus élevé. Les recherches des adeptes de l'ordre étaient l'étude du pouvoir du magnétisme et de l'hypnotisme chez l'homme et leur maîtrise.
 

Les principes de la physique dynamique

Henri Durville, frère d'Hector, professait dans son école ce qu'il appelait "les principes de physique dynamique", par lesquels il démontrait la différence entre le magnétisme et l'hypnotisme. Le magnétisme animal obéit aux lois du mode vibratoire de l'éther et du mouvement qui lui permettent de se propager, telle la lumière, l'électricité, le son, la chaleur, par ondulations. Il démontrait dans ses cours que le magnétisme, avec la polarité, sortait de l'empirisme pour entrer dans le domaine de la science positive.

L'art du magnétisme

François Ribadeau-Dumas, dans son Histoire de la Magie, affirme que "les études d'Henri Durville sur le magnétisme furent extrêmement avancées. Ses cours sur l'art de magnétiser, avec les lois physiques du magnétisme humain, les procédés de passes, d'imposition, application, effleurage, friction, l'usage du souffle, du regard, de la voix, l'action sur les centres nerveux, ses études sur le somnambulisme, ouvrirent des horizons totalement nouveaux."
Le naturaliste J.H. Fabre, ami de la famille, démontra l'existence de l'aura dont les Durville tentèrent d'exposer des projections. Mais leurs expériences s'avérèrent imperceptibles aux sujets normaux.

Henri Durville endormait les fauves

Le célèbre magnétiseur Henri Durville aimait beaucoup le cirque. Un soir qu'il se trouvait avec des amis au Casino Montparnasse où son ami, le dresseur Georges Mack, présentait ses lions, deux des fauves devinrent subitement agressifs et se jetèrent inopinément sur leur dompteur.
Aussitôt, Durville qui se trouvait au premier rang des spectateurs se leva et pénétra dans la cage sans que les gardiens affectés à la protection présents sur la piste n'eussent le temps de l'en empêcher. Sûr de lui, n'écoutant que son courage, le magnétiseur s'avança vers les animaux insurgés contre leur maître et qui s'apprêtaient à le tailler en pièces.
Les deux lions, interrompus dans leur vendetta par l'intrusion de Durville, se détournèrent de leur dompteur à terre et s'élancèrent, en grondant, menaçants, au-devant de l'intrus. Tandis que le public retenait son souffle, le magnétiseur immobile, les fixa tous deux de son regard étincelant, tout en esquissant de ses mains levées des mouvements lents et doux qui les fascinèrent.
En quelques secondes, les deux fauves sa calmèrent et, tandis que Durville poursuivait à leur encontre ses passes magnétiques sans cesser un seul instant de tenir leurs yeux jaunes sous le charme de son regard chargé de volonté et d'énergie. Sous ses passes, les lions ne tardèrent pas à se coucher à ses pieds et à s'endormir. (La Scène illustrée, juillet 1913)


 
OUVRAGES DES FRÈRES DURVILLE :
Hector Durville: Les Actions psychiques à distance.
Hector Durville: Pour devenir Magnétiseur.
Henri Durville : Cours de Magnétisme personnel.
Source : "science et magie"

 

 

Les commentaires sont clôturés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×